De nombreuses entreprises souhaitent se lancer dans un Fast Close / Better Close / Smart Close pour améliorer leur processus de clôture. En effet, celui-ci est très consommateur de temps pour les équipes comptables et opérationnelles et prend souvent trop de temps empêchant de fournir à la Direction Générale une information fiable sous des délais courts.

Pourtant, nombreux sont encore les responsables comptables et financiers qui trouvent de fausses-bonnes raisons pour ne pas franchir le cap. A leurs objections, voici nos réponses !

1) Je n’ai pas le budget !

Oui améliorer son processus de clôture a un coût : expertise externe et organisationnelle d’un consultant, travaux d’optimisation des SI, … . Pour autant, nos retours d’expérience montrent que ces dépenses sont largement couvertes par les gains en délais, temps et charges. On  estime en moyenne que les gains sont 2 à 3 fois supérieurs aux dépenses engagées.

2) Mes équipes et moi sommes trop occupés !

C’est pourtant un des principaux enjeux du fast close : en réduisant les délais et en revoyant votre manière de faire, nous vous libérons du temps pour des travaux à valeur ajoutée. Après un Fast close, nos clients estiment enfin avoir le temps pour mener de vrais contrôles et fournir une analyse critique de l’information financière.

3) Nous avons d’autres priorités !

En cas de clôture mensuelle, une réduction de 2 jours représente 24 jours de travail disponibles par collaborateur. Pour 50 personnes, cela représente 1200 jours disponibles pour se consacrer à d’autres projets chers aux DAF : Business Intelligence, Contrôles, Refonte d’outils,…

4) Nous avons d’autres projets SI en cours

Cette objection traduit une peur récurrente chez un DAF qui pense que la conclusion d’une étude Fast Close va être le changement de son ERP qu’il a souvent implémenté à grands frais. Or ce n’est que très rarement le cas : les recommandations les plus fréquentes en termes SI sont des optimisations Spot de type «
Quick Wins » : une nouvelle interface, un nouvel état, … avec un retour sur investissement très visible et quasi immédiat.

5) Notre processus nous semble déjà optimal

Comparé à quoi ? Sur quels critères ? Nous disposons de nombreux benchs actualisés permettant de comparer les délais de clôture entre les différents secteurs, les différentes tailles d’entreprises, …. Il est primordial pour un DAF de savoir exactement où il se situe par rapport à ses confrères. Nous pouvons vous aider à établir ce positionnement est définir conjointement une cible réaliste d’optimisation.

En clair, n’ayez pas peur et lancez-vous ! Un cadrage Fast Close pourra vous permettre, pour un coût limité (entre 20 et 50 jours de conseil) d’y voir plus clair sur votre processus et d’actionner des leviers d’amélioration avec un fort ROI. Ne subissez plus, contactez-nous !