Autrefois cantonné aux fonctions régaliennes de maîtrise des budgets et parfois déconnecté des activités opérationnelles, le DAF sort peu à peu de ses chiffres pour devenir une fonction hautement stratégique de l’entreprise.

Table Ronde - Vers le DAF 3.0

Le 7 juillet dernier, ADVENTS participait à la conférence organisée par HEC Alumni en collaboration avec EY :

« L’ADN du CFO : quelle mutation du rôle du directeur financier ? »

Avec la participation de:

  • Mathilde Bluteau, CFO – Microsoft France
  • Franck Boniface, Executive VP Finance – Vestiaire Collective
  • Jean-Marc Duplaix, CFO – Groupe Kering
  • Patrick Foster, CFO, Drivy
  • Jacques Thierny, CFO – Gemalto

Cette conférence était l’occasion de toucher de manière concrète les différentes mutations que ce métier connaît et pourrait connaitre dans l’avenir.

Autrefois cantonné aux fonctions régaliennes de maîtrise des budgets et parfois déconnecté des activités opérationnelles, le DAF sort peu à peu de ses chiffres pour devenir une fonction hautement stratégique de l’entreprise.

La première partie de la conférence portait sur les résultats d’une enquête réalisée par EY, qui interrogeait les responsables financiers sur leurs préoccupations et la manière dont ils envisagent l’avenir de leur métier.

Les résultats de cette étude sont disponibles ici

Lorsqu’ils parlent de leur avenir, les CFO se voient toujours comme des garants de la donnée transactionnelle de l’entreprise.

Après une rapide présentation des résultats, les 5 CFO présents ont partagé, au travers d’une table ronde, leur vision de la fonction de Directeur Financier, l’occasion de prendre conscience que le métier peut parfois être différent en fonction de la taille et de l’âge d’une entreprise. Patrick Foster, CFO de Drivy nous explique par exemple que l’hyper croissance des Start-up complique la tâche des Directeurs Financiers lorsqu’il s’agit d’établir des « process ».  Il est donc amené à s’impliquer davantage dans la stratégie de l’entreprise afin de gagner en légitimité.

Mais s’ils rencontrent parfois des difficultés propres à leur structure, les CFO ont souvent les mêmes préoccupations. Parmi ces préoccupations, on note l’attente d’une meilleure compréhension du digital. Beaucoup de directeurs financiers pensent que la maîtrise de ce sujet deviendra une compétence essentielle dans le futur de leur fonction.

Lorsqu’ils parlent de leur avenir, les CFO se voient toujours comme des garants de la donnée transactionnelle de l’entreprise. Pour eux, le responsable financier devra donc garder de très hautes compétences techniques, mais sera de plus en plus impliqué dans les défis stratégiques des entreprises. Ils veulent donc avoir toutes les clés en main pour accompagner leurs organisations dans les opportunités du digital et ainsi leur éviter les menaces d’un immobilisme dangereux.

Lorsqu’on parle de données, les responsables financiers se sentent là aussi de plus en plus impliqués. Ils se voient déjà à l’origine de nouvelles formes de reporting permettant de mettre en lumière de nouveaux indicateurs. Le défi ne sera plus de capter la donnée, ni même de la traiter mais de savoir la partager avec les autres fonctions de l’entreprise. Mathilde Bluteau, CFO de Microsoft France va encore plus loin en parlant de « storytelling » de la donnée. Elle insiste sur cette nouvelle compétence au sein des directions financières qui consistera à savoir « raconter la donnée ».

Globalement, le DAF souhaite collaborer beaucoup plus qu’auparavant avec le reste de son organisation. Il a conscience que son rôle est en pleine mutation et cherche à adapter ses compétences en conséquence. Toutefois, nous ne sommes qu’à l’aube de cette mutation. Les CFO n’ont pas encore pris la mesure de leur rôle dans le processus de transformation. S’ils accompagnent volontiers les changements entrepris par les autres directions, très rares sont ceux qui se positionnent comme moteur de la transformation.

Cette constatation est par ailleurs au cœur de notre analyse prospective « Le DAF et la révolution digitale ».

N’hésitez pas à nous faire vos retours et soyez sûrs que nous continuerons à alimenter le débat !